Du 27 févr., 2017

Yassa nittiṇṇo paṅko,
maddito kāmakaṇṭako,
mohakkhayaṃ anuppatto,
sukhadukkhesu na vedhatī sa bhikkhū.
Ecouter

Celui qui a traversé le bourbier
Ecrasé l’épine de la sensualité
Et atteint la fin de l’illusion
Est un moine que ne trouble ni la béatitude ni la douleur.

Udāna 3.22
Voir la version pāli sur Tipitaka.org
Traduction française depuis la traduction du pāli vers l’anglais de Thanissaro Bhikkhu